Utilisation d'un porte-bébé vélo image

Une promenade à bicyclette avec un enfant à bord peut comporter des risques si les parents négligent les tranches d’âge pour l’utilisation d’un porte-bébé vélo. Explication.

Pourquoi l’âge de l’enfant est important dans l’utilisation d’un porte-bébé vélo ?

Tenir compte de l’âge pour l’utilisation d’un porte-bébé vélo est une étape cruciale avant de monter un enfant à bord d’une bicyclette. En effet, une fois sur le biclou, la fragilité du bébé peut être mise à l’épreuve, notamment à cause des éventuelles chutes, des vibrations sur les pistes cahoteuses ou de l’instabilité. Pour pouvoir savourer, avec son petit bambin, les moments de promenade à vélo sans le moindre danger, il suffit de prendre quelques précautions relatives à la compatibilité de son âge avec le modèle de porte-bébé vélo à utiliser.

Par exemple, un bébé d’à peine 6 mois ne peut pas être transporté sur un vélo, car son port de tête est encore très faible. Autrement dit, sa nuque ne pourra pas supporter les secousses induites par la monture. Par conséquent, même si l’accessoire est équipé d’un harnais d’amortissement de chocs, il faut que le bébé soit suffisamment âgé pour pouvoir se tenir droit et s’asseoir convenablement. En plus de la scelle, un casque est également indispensable pour protéger avec soin ses fontanelles, c’est-à-dire les os de son crâne qui sont encore très fragiles. Enfin, l’utilisation d’une capuche de protection permet de protéger le bébé de tout courant d’air violent.

L’âge approprié pour une promenade en vélo sur un porte-bébé

L’utilisation d’un porte-bébé vélo est moins risqué quand l’enfant a supérieur ou égal à 12 mois. La raison est simple : à partir de cet âge, il aura acquis suffisamment de capacité pour pouvoir maîtriser les mouvements de tous les éléments de son corps.

L’âge approprié pour une promenade

Entre 12 et 36 mois, le bébé est plus réactif face aux sensations engendrées par la ballade en vélo. Dans cette tranche d’âge, il est désormais possible surveiller ses gestes pour voir si l’expérience lui plaît ou non. Dans ce cas, le porte-bébé fixé à l’avant, entre la selle et le guidon du vélo, est le plus recommandé.

Si l’enfant a entre 36 mois et 5 ans, le porte-bébé vélo peut être installé à l’arrière, car l’enfant en question est déjà très autonome dans cette tranche d’âge. Il a déjà une bonne force d’équilibre et peut se tenir seul avec un siège bien adapté à sa taille et à son poids. D’ailleurs, le porte-bébé en arrière offre plus d’espace et de confort (si possible, il vaut mieux privilégier les modèles dotés d’un système d’accoudoirs et de supports-pieds facilement modulables en hauteur).

À partir de 5 ans, l’enfant peut déjà pédaler seul sur un tricycle ou monter en arrière d’un vélo sans porte-bébé. Pour rappel, la durée des séances de vélo doit rester dans la limite d’une heure par jour. Ceci afin d’éviter les fatigues et les douleurs au niveau des articulations. La selle sur cadre doit être large et douillette pour la sécurité de son petit appareil génital (les enfants assez intrépides doivent être suivis avec attention).